Contactez nous
05.55.51.95.50

Menu
Trouvez votre logement :
Logement :
Type :
 
Surface : De à
Loyer : De à
Commune :
 Accueil du site > CREUSALIS > Les actualités
Augmenter police Diminuer police

Des voeux et des incertitudes

La cérémonie des voeux de Creusalis s’est déroulée le 18 janvier 2017 à Guéret.

Dans son discours, le président, Patrice Morançais, est tout d’abord revenu sur quelques bonnes nouvelles. Comme la livraison de 6 maisons dans le quartier de Champegaud à Guéret, le bon déroulement de la rénovation des 100 logements du quartier de Jouhet, la richesse des temps d’échanges avec les locataires et les partenaires notamment lors de la campagne organisée à Aubusson ou lors des fêtes des voisins et un taux de satisfaction qui monte à 89,9 % en 2017.

2018 apporte cependant son lot d’inquiétudes. La Loi de Finances votée en fin d’année et les baisses de loyers qui vont en découler privent Creusalis de plus de 10% de ses ressources. L’Office public de l’habitat de la Creuse va donc être impacté dans sa capacité à construire et à entretenir son parc. Il va devoir revoir son modèle économique et sa stratégie patrimoniale dès cette année.

Le débat d’orientations budgétaires qui se déroulera dans une dizaine de jours et le vote du budget 2018 qui suivra permettront d’y voir plus clair.

A moyen terme, la volonté clairement affiché du gouvernement est la rationalisation et donc la diminution du nombre d’opérateurs du logement social sur le territoire national. Les bailleurs sociaux seront incités, voire contraint à se regrouper avec d’autres structures, publiques ou privées, avec tout ce que cela risque d’impliquer en termes d’éloignement des centres décisionnels, de perte de liens avec les locataires et de désengagement des territoires.

C’est à la lumière de tous ces éléments et avec la bienveillance du président que le directeur général de Creusalis s’est donné pour mission d’élaborer avec ses services un projet d’entreprise qui permettra à Creusalis d’assumer autant que possible et aussi longtemps que possible son rôle dans le département malgré les nouvelles réalités économiques et la part d’incertitude que cette réforme comporte.